2. LES SELS SONT SOUVENT CACHÉS !

2. LES SELS SONT SOUVENT CACHÉS !

Une consommation excessive de sel favorise l’augmentation de la pression artérielle, qui est un des principaux facteurs de risque de maladie cardiaque, rénale, et d’attaque cérébrale. Cela favorise également la prise de poids, la sensation de jambes lourdes…

La recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est de consommer moins de 5 g de sel par jour, soit environ une cuillère à café rase ; la consommation moyenne en suisse est de l’ordre de 9g soit environ 2 cuillère à café rases…

Ce n’est pas étonnant, car le sel est largement utilisé par l’industrie alimentaire pour assaisonner ou préserver la nourriture transformée. Où ce sel est-il caché ? Il se trouve dans les aliments fumés (poissons en conserves), les légumes au vinaigre, les eau gazeuses riches en sel, les chips, les potages en sachet, les plats industriels (pain, surgelés), la charcuterie (jambon), le fromage à pâte dure. Il est donc préférable de limiter leur consommation.

Heureusement notre fameux gruyère est bien moins salé que les fromages américains (330 mg de sodium pour 100g contre 1600 pour les spécialités américaines !). Le sel se cache aussi dans les conserves de légumes, qu’il est aussi conseillé d’égoutter et rincer avant de les préparer. Le meilleur moyen d’éviter ce sel « caché » reste de cuisiner soi-même des produit frais ! On peut également avantageusement assaisonner les plats avec des épices et aromates, ce qui permet en plus de briser la monotonie.