6. LES BOISSONS ÉNERGISANTES

Les boissons énergisantes type Red-Bull sont de plus en plus prisées des sportifs, même si aucune preuve scientifique ne permet de leur attribuer un effet positif sur les performances physiques ou psychiques. Elles sont très caloriques (140 calories par 250 ml en moyenne) et entraînent un risque de déshydratation, du fait de la présence de certaines molécules (dont la caféine) ce qui peut augmenter le risque de blessures sportives. L’acidité de ces boissons représente un autre facteur prédisposant aux blessures, ainsi qu’aux problèmes dentaires. La fuite de minéraux potentiellement augmentée expose aux troubles du rythme cardiaque. De même, la présence de caféine augmente ce risque de troubles du rythme à l’effort. La concentration en sucres est trop élevée et fait courir le risque de troubles digestifs. L’association addiction Suisse déconseille leur prise au cours de la pratique sportive, ainsi que pour les jeunes et les femmes enceintes. Il est préférable d’utiliser lors des efforts supérieurs à 1 heure des boissons d’hydratation isotoniques pour le sport qui ont un contenu plus équilibré en sucre et minéraux. Un autre problème est celui de leur consommation fréquemment associée avec des alcools forts pouvant donner une fausse sensation de sécurité, notamment pour la conduite automobile. Rappelez-vous, la seule boisson indispensable reste l’eau !